Une vision

Agir ensemble pour plus

de mixité dans la tech

En Europe, pour 1 000 femmes diplômées, seules 24 ont suivi des études menant aux métiers du numérique, et 6 d’entre elles accèderont à un de ces métiers. Les hommes diplômés sont quatre fois plus nombreux, et huit fois plus à faire carrière [1]. En France, dans les métiers du numérique, les femmes sont 33%, dont 15% dans les métiers techniques [2]. Cet état de fait constitue un non-sens éthique et économique : 900 000 postes seront vacants dans les métiers du numérique (UE) d’ici 2020 [3], il en manque 50 000 par an en France. En cause, les représentations sociales et les stéréotypes de genre qui pèsent sur l’orientation et l’auto-censure des femmes (syndrome de l’imposteur) et qui engendrent des taux de décrochage des formations, de démission ou de réorientation dans les métiers numériques bien plus élevés chez les femmes.[4] L’accès aux formations et aux postes à responsabilités dans ce secteur est aussi un enjeu démocratique fort puisqu’une société dont les solutions ne sont suggérées que par un seul et unique groupe seront toujours de fait biaisées et excluantes. 

Imaginé par un collectif d’acteurs déjà engagés sur ces questions de la mixité dans le secteur de la tech et du numérique, le projet “Les Intrépides de la Tech”, vise à répondre à ces enjeux et défis. Comment ? en mettant leurs forces et leurs complémentarité au service d’un même objectif : sensibiliser, informer et accompagner massivement les jeunes filles pour les encourager à s’intéresser et à s’orienter vers ce secteur d’avenir. 

Le monde de demain ne peut pas se construire sans elles !

 

[1] https://ec.europa.eu/digital-single-market/en/european-network-women-digital
[2] Etude Syntec numérique, 2017
[3] Rapport des Ministères de l’Éducation, de l’Économie et du Travail, 2016
[4] Découvrir d’autres chiffres clés via le plaidoyer de Simplon.co

Un projet collectif

Sélectionné dans le cadre du premier appel à projet de la Fondation Femmes@Numérique, le projet Les Intrépides de la Tech réunit quatre partenaires – La Simplon Foundation, La Compagnie du Code, Magic Makers et JobIRL – autour d’un projet ambitieux afin d’agir pour plus mixité dans la tech et former des futures professionnelles du numérique.

Convaincus que la mixité est un levier d’inclusion, de performance et d’innovation et engagés quotidiennement, chacun.ne.s dans nos structures à sensibiliser, former, attirer et retenir plus de femmes et jeunes-femmes dans le secteur du numérique, nous espérons, avec ce projet Intrépides de la Tech, pouvoir répondre, ensemble, à une partie de ces défis et enjeux de la question de la diversité et de la mixité dans ce secteur.

En alliant la force et l’expertise de nos structures et en mettant en synergie nos actions nous ambitionnons d’aller plus loin chacun et chacune à nos échelles respectives et d’ancrer le projet dans la durée.

Accueil les intrépides de la tech

Les 4 partenaires

Simplon Foundation 

La Simplon Foundation est un fonds de dotation créé par Simplon.co qui soutient, en France et à l’international, toute action d’intérêt général à caractère éducatif, social ou humanitaire visant à promouvoir un numérique solidaire, inclusif et éco-responsable. Entreprise sociale et solidaire créée en 2013, Simplon.co est un réseau de fabriques numériques et inclusives en France et à l’ étranger ayant formé gratuitement plus de 6 200 apprenants depuis son lancement dont près de 40% de femmes et 50% de personnes peu ou pas diplômées. Simplon.co entend faire du numérique un véritable levier d’inclusion pour révéler des talents différents peu représentés dans le digital et les métiers techniques du numérique. Simplon.co accompagne également les organisations pour que leur transformation digitale reste inclusive, et construit pour elles des sites et des applications performantes et responsables.

Magic Makers


Magic Makers est une start-up française fondée en juin 2014 par Claude Terosier. Spécialisée dans l’apprentissage de la programmation, elle est la première en France à ouvrir des ateliers de programmation créative (jeux vidéos, robots, applications mobiles et même intelligence artificielle) pour les enfants de 7 à 17 ans. Magic Makers a développé sa propre méthode de pédagogie active, avec des activités et des outils innovants et adaptés à chaque âge, inspirée par les travaux du MIT. Depuis la création, plus de 15 000 enfants ont déjà participé à un atelier Magic Makers dans une cinquantaine de lieux, en Ile de France et dans la région Nouvelle Aquitaine. Magic Makers participe à la démocratisation de la pensée informatique via le programme Class’Code et au travers de son association Magic Makers Project.

La Compagnie du Code

La Compagnie du Code est une coopérative d’éducation et de formation à l’informatique créative. Sa communauté comprend des facilitateur-trice-s venus de différents horizons : science, entreprises du numérique, éducation nationale, éducation populaire, recherche. Elle mène plusieurs types d’actions via une banque de ressources éducatives co-construite et une pédagogie ouverte et exploratoire : ateliers, stages, accompagnement de structures et ou collectivités sur les questions de la transition et de l’inclusion numérique. Membre et coordinatrice Occitanie de Class’Code, la Compagnie du Code participe également au sein du Hub Occitan Rhinocc au soutien d’acteurs (secteur social, insertion, handicap, jeunesse, seniors, reconversion etc …) en les accompagnant sur les questions d’inclusion, de médiation numérique.

JobIRL

Association reconnue d’intérêt général conventionnée avec l’éducation nationale, JobIRL (l’orientation In Real Life) accompagne les jeunes à faire leur choix d’orientation et à construire leur projet professionnel en leur permettant d’échanger avec une communauté de professionnels et d’étudiants prêts à répondre à leurs questions sur les métiers et sur les formations. Son réseau social www.jobirl.com réunit des milliers de jeunes, d’étudiants, d’apprentis et de professionnels de tous secteurs. Elle agit également sur le terrain, et accompagne plus de 10.000 jeunes via son programme d’égalité des chances « Connecte-toi à ton avenir ». JobIRL est également partenaire opérateur du Commissariat Général à l’Egalité des chances (CGET) qui pilote le programme du gouvernement visant à offrir 30 000 stages de qualité aux élèves des collèges REP+.

Marraine du projet

Aurélie Jean

Docteur en sciences, numéricienne et entrepreneuse

Le projet Intrépides de la Tech est un exemple parfait de ce qui peut être mené collectivement pour agir concrètement sur le manque criant de femmes dans le secteur des technologies et du numérique. Institutions, entreprises, associations, écoles, individuels, nous pouvons tous agir pour changer nos regards et encourager les jeunes-filles à s’orienter vers ces filières passionnantes et pleines d’avenir !

(Crédit photo : Géraldine Aresteanu)

Nos Objectifs

Sensibiliser

Sensibiliser les jeunes filles à la culture numérique et à l’intelligence artificielle

Accompagner

Accompagner les plus motivées via des rencontres avec des pros et une communauté en ligne dédiée

Promouvoir

Promouvoir les métiers du numérique auprès du grand public et tout particulièrement des femmes

0
élèves de collèges sensibilisé.e.s
0
stages IA 100% filles organisés
0
jeunes-filles formées
0
régions pilotes
0
pros mobilisé.e.s

Publics cibles

Accueil les intrépides de la tech

Enfants / Jeunes

et en particulier les jeunes filles les plus touchées par la fracture numérique (collèges REP/REP+, QPVs, zones rurales…)

Accueil les intrépides de la tech

Entreprises et collaborateurs.rices

souhaitant s’engager pour un secteur de la tech plus inclusif

Accueil les intrépides de la tech

Enseignant.e.s

souhaitant se former et/ou encourager leurs élèves

Accueil les intrépides de la tech

Grand public et institutions

pour prendre conscience des enjeux et agir à son niveau

Territoires d’actions

Le projet se déroule, en phase pilote, sur 3 régions : Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.

D’autres régions rejoindront le projet dès la rentrée 2020 !